Loading

Comment purifier l’eau dans un véhicule?

Purifier l’eau est l’une des plus importante choses à laquelle penser lorsqu’on envisage de vivre dans un véhicule. Même si d’autres alternatives existent, le fait de pouvoir purifier soi-même son eau est une possibilité incroyable qui permet de s’évader loin de toute civilisation pendant des jours sans avoir à se soucier de l’eau. En effet, être capable de purifier l’eau signifie être capable de survivre des jours hors des sentiers battus en s’abreuvant des points d’eau naturels, des lacs, des rivières, de la pluie et même des flaques d’eau boueuses. 

Pour aller plus loin: l’OMS détermine les directives de qualité pour l’eau de boisson. Dans ce document de 500 pages, on retrouve les explications et recommandations de l’OMS pour éviter les maladies hydriques.

Dans cet article, je vais détailler les différentes méthodes de purification de l’eau que l’on peut installer dans un van / camping-car ou camion aménagé. Il n’est pas question de mettre à l’épreuve divers produits. Il est seulement question de s’informer et de comprendre comment fonctionnent les différents procédés existants. De là, vous aurez toutes les informations pour faire votre choix de système. Vous allez choisir selon plusieurs critères: la place disponible dans votre véhicule, la qualité de l’eau que vous prévoyez d’utiliser (à déterminer selon les pays visités) et la précision de filtration / purification / désinfection que vous souhaitez. Une fois votre système choisi, vous pouvez aller voir les comparatifs produits que j’ai mené selon les différentes méthodes!

 

Avant tout: la nécessité d’un bon nettoyage du système

Avant de penser à purifier l’eau, il faut penser à nettoyer tous les conduits par lesquels l’eau va s’acheminer. Logiquement, il est inutile de stocker de l’eau parfaitement saine dans une cuve contaminée. Il faut donc penser avant tout à nettoyer ses cuves. Nettoyage, détartrage, on vous détaille cette première étape dans un article dédié.

 

Les solutions naturelles de purification de l’eau (ou solutions d’urgence)

Vous avez déjà emménagé dans votre van et vous vous demandez si il est bon de boire l’eau directement depuis le robinet du camping-car? C’est ce qui m’est arrivé, et j’en ai été réduite à acheter de l’eau en bouteille pendant 2 semaines, le temps de réfléchir à la question. Je n’étais pas au courant des procédés de purification simple mais efficace que je vous dévoile ici!

Deux solutions naturelles permettent d’obtenir une eau exempte de germes pathogènes (ou presque): le traitement par ébullition et le traitement solaire. Ces solutions ne peuvent être utilisées au quotidien car sont longues à mettre en oeuvre et ne produisent pas de résultats sur les substances chimiques. C’est pourquoi elles sont ici secondairement qualifiées de solution d’urgence.

 

Le traitement par ébullition

L’ébullition tuera tous les germes pathogènes. Il faut filtrer l’eau à l’aide d’un tissus en coton, puis faire bouillir l’eau. A partir de l’apparition des grosses bulles (ébullition forte), compter une minute à basse altitude, contre trois minutes à haute altitude.

Cette solution nécessite du combustible pour chauffer l’eau (1kg de bois pour 1L d’eau ou gaz), elle donne à l’eau un goût fade, et a une durée de conservation faible. C’est cependant un excellent moyen de purifier soi-même son eau si l’on est équipé gaz, en comparaison avec la solution bouteille plastique!

 

Traitement par désinfection solaire : la méthode SODIS

Cette solution détruit la plupart des germes pathogènes (virus, les bactéries et les parasites (Giardia et Cryptosporidia)). Il suffit de laisser des bouteilles (plastique ou verre) en plein soleil pendant 6h (si soleil de plomb, à ajuster si mauvais temps). Le coût est inexistant, mais il ne faut pas être assoifé si le soleil n’est pas au rendez-vous.

 

La purification par microfiltration

La microfiltration permet, selon la taille des pores de la matière filtrante, d’éliminer de l’eau à boire parasites, bactéries mais aussi virus et certaines substances chimiques. La filtration dépends de la taille des pores, qui varient généralement de 3 à 0,01 microns. Il s’agit soit de céramique, soit de charbon, soit de membranes.

Il existe de nombreuses solutions à intégrer directement au véhicule. Ni vu ni connu, une fois installés ces petit bijoux technologiques se chargent de purifier votre eau. Les produits disponibles sur le marché sont nombreux, et leur efficacité / prix vont du quitte au double. Cependant, il est à noter que certains virus sont si petits (c’est le cas par exemple de l’hépatite A, qui mesure moins de 0,001µm (micron) que la microfiltration ne sera pas suffisante pour les éliminer. Efficaces contre les parasites et certains virus et bactéries, la microfiltration est une excellente solution de filtration – qui n’est pas efficace à 100%.

Les systèmes de purification par microfiltration à intégrer au véhicule dépendent de la longueur du circuit que vous souhaitez purifier. Soit vous choisissez de purifier dès le remplissage, soit vous purifiez dans la cuve, soit avant soit après le robinet. Cela va dépendre notamment de votre installation et du nombre de robinet dont vous disposez. Si vous souhaitez utiliser deux robinets, il sera peut-être préférable économiquement de choisir une purification de la cuve plutôt que deux purificateur de robinets!

Plusieurs solutions sont envisageables dans un véhicule. Vous pouvez purifier soit avant la cuve, soit dans la cuve, soit après la cuve, ou bien après le robinet.

 

La purification avant le remplissage de la cuve

La première solution est celle de nettoyer son eau dès le remplissage de la cuve. L’eau est désinfectée / purifiée avant même de toucher le camping-car / van / véhicule aménagé. Pour que ce procédé soit efficace, il faut s’assurer que l’eau est stockée dans des éléments qui ne sont pas contaminés eux-mêmes. Cela nécessite un nettoyage manuel régulier et en profondeur de tout le système d’acheminement de l’eau, depuis la cuve jusqu’au robinet.

Les systèmes sont tous identiques ou presque: ce sont des petits filtres qui se clipsent au tuyau que vous utilisez pour remplir votre cuve. Certains sont directement clipsables sur l’orifice de remplissage et ne nécessitent donc aucune mise à l’air de la cuve: facilité d’utilisation accrue et diminution des risques de contamination.

Ce système est donc facile d’installation et d’utilisation, peu encombrant. Le coût est assez faible à l’achat pour certains modèles. Cependant, cette solution n’est pas envisageable si le remplissage ne peut être effectué avec un tuyau… ce qui n’est pas toujours possible.

 

La purification de l’eau à l’intérieur de la cuve

Une autre solution est celle de purifier l’eau directement depuis la cuve. Cette fois-ci, trois méthodes sont disponibles sur le marché: l’ultra-violet, l’éléctrolyse (ozone) et l’utilisation d’additifs chimiques (dioxyde de chlore, chlore, javel, ions d’argent, argent colloïdal). Ces solutions sont intéressantes car elles permettent un nettoyage constant de la cuve en elle-même, et évite donc la formation du biofilm bactérien dans la cuve (paroi visqueuse que l’on retrouve sur tous les éléments plongés dans l’eau pendant un certain temps sans nettoyage, un peu comme dans un aquarium).

De nos jours, la technologie d’irradiation par les UV-C est utilisée dans de nombreux secteurs d’activités afin de lutter contre la prolifération d’organismes nuisibles et/ou pathogènes. Le milieu médical, le milieu aquatique et l’industrie agro-alimentaire en font un usage quotidien pour éliminer virus et bactéries. Cette solution fait donc ses preuves depuis plusieurs décennies et trouve toute sa place aux côtés des procédés chimiques dont l’efficacité n’est plus à prouver. La purification de l’eau par l’ozone est un procédé qui a été utilisé par les services publics de désinfection de l’eau potable et qui est désormais devenu accessible aux particuliers.

 

La purification de l’eau après la pompe à eau / la cuve

Il est également possible d’installer un purificateur d’eau après la pompe à eau. Ce sont la plupart du temps des filtres, plus ou moins filtrants selon leur dimensions.

Cette solution est intéressante si l’on dispose de plusieurs robinets à l’intérieur du véhicule. Par exemple chez moi, j’ai trois points d’eau : le robinet de la cuisine, celui de la salle de bain et une douche extérieure. Le fait de purifier après la pompe à eau diminue encore la longueur du circuit d’acheminement de l’eau, car on le sait, plus le circuit après la filtration est long plus grands sont les risques de contamination.

Dans le cas ou le véhicule ne dispose que d’un seul robinet, la solution de filtration de l’eau au niveau du robinet est plus qu’intéressante et est même à privilégier en comparaison avec une filtration après la cuve ou la pompe à eau.

 

La purification de l’eau juste avant ou juste après le robinet

Solution de premier choix pour les petits vans ou camions aménagés qui ne disposent que d’un seul robinet dans leur véhicule. Peut aussi être un choix judicieux pour ceux qui souhaitent avoir une eau pure uniquement sur un seul des robinets du véhicule.

Dans cette catégorie se retrouvent:

  • Les filtres en sortie de robinet
  • Les filtres en entrée de robinet
  • Les osmoseurs

 

Les systèmes portables ne nécéssitant aucune installation

Pour tous ceux qui ont peur de la fuite, il y a une solution! Inutile de toucher au circuit hydrique du véhicule si vous optez pour une solution portable. Le revers c’est que vous n’aurez pas d’eau potable dans vos robinets. L’eau qui en sortira ne pourra être utilisée pour votre consommation. Elle n’est ni buvable, ni utilisable pour laver vos légumes. Et ce même si vous avez rempli votre cuve dans un camping ou tout autre point d’eau potable! Car je le répète, mais la saleté dans votre cuve, vos tuyaux et la chaleur impactent grandement la qualité de l’eau de votre cuve. Sans possibilité d’être contrôlée, il est toujours plus prudent de ne pas la consommer.

Il existe de nombreuses solutions portables pour purifier votre eau:

  • Les pailles filtrantes
  • Les gourdes avec filtres intégrés
  • Les systèmes à pompe manuelle
  • Les filtres à gravité

 

La désinfection chimique

C’est la méthode de désinfection la plus recommendable, car efficace à 100% contre les virus et bactéries. Les sels d’arent et l’iode ne sont pas recommendables car montrent des résultats insuffisantes / peuvent être toxiques en cas d’utilisation prolongée.

Le chlore est l’agent de désinfection de choix. Tous les dérivés chlorés sont efficaces contre les virus et les bactéries mais attention, ils ne le sont pas sur les kystes et oeufs de parasites. Hypochlorite de sodium (eau de javel), tosylchloramide, chloramine… Tous sont d’excellente efficacité, mais ont toujours le même problème qui est celui d’une altération de l’efficacité du produit après stockage à température élevée. Impenssable dans un véhicule, donc.

Pour palier à ces inconvéniente, un produit a été développé récemment et c’est le dichloro-striazinetrione de sodium ou dichloro-isocyanurate de sodium ou troclosèneCe comprimé est utilisé par la presque totalité des armées occidentales et des ONG internationales. Il est inscrit dans la liste des médicaments essentiels et fait partie des kits d’urgence des organisation internationales.

C’est un comprimé effervescent qui permet une libération rapide du chlore, sous blister. La quantité préconisée est de 3,5mg pour un litre d’eau (disponible aussi en 10 et 40L). Le comprimé est libéré après 2 à 5 minutes et permettent une utilisation de l’eau après 20 à 30 minutes.

 

Conclusion

Pour ce qui est de la microfiltration, plus la purification intervient proche du moment de consommation, mieux c’est. La logique est la suivante: tous les éléments par lesquels l’eau passe après avoir été décontaminée sont susceptibles de la re-contaminer. Cependant, décontaminer en amont de la cuve a aussi ses avantages, comme l’empêchement de la création d’un biofilm. Le top serait de filtrer son eau de toutes les manières possibles: avant la cuve, après la cuve et après le robinet.

Mais la, c’est plus un camping-car que vous avez mais plutôt une station d’épuration!

Et n’oublions pas que la microfiltration, bien qu’efficace et populaire dans le monde de la vanlife, n’est malheureusement pas fiable contre la plupart des virus et bactéries.